Teamleader blog
Teamleader Blog Article

En visite chez Cheyns Technics : « En à peine 4 ans, tant le chiffre d’affaires que le personnel ont doublé. Et je garde toujours une vue d’ensemble. »

Robin Van Cleemput Robin Van Cleemput on 18 oct. 2014 13:34:00 in Gestion de projet

En visite chez Cheyns Technics : « En à peine 4 ans, tant le chiffre d’affaires que le personnel ont doublé. Et je garde toujours une vue d’ensemble. »

Teamleader donne la parole à ses utilisateurs : CheynsTechnics est un installateur de techniques pour les nouvelles constructions et les rénovations. 

Adapté à l’entreprise (de construction)

Teamleader donne la parole à ses utilisateurs : autant d’entreprises qui travaillent plus efficacement grâce à une structuration accrue. Établie à De Pinte, CheynsTechnics est un installateur de techniques pour les nouvelles constructions et les rénovations. Elle englobe de nombreux domaines d’expertise : sanitaires, chauffage, électricité, ventilation, etc. Sans oublier les sons et lumières automatiques. Cheyns Technics peut aussi se charger de l’ensemble du processus de construction en qualité d’entrepreneur global, du plancher jusqu’au toit. Ce n’est donc pas une entreprise de construction au sens classique du terme, et cela s’exprime par sa philosophie maison : un degré de finition élevé complété d’une qualité et d’un service sans faille. Ruben Van den Bossche, cogérant, se dit généraliste : « J’ai quelques connaissances dans tous les domaines, tout l’inverse de mes collègues spécialistes (rires). »

L’homme idéal pour diriger la communication et l’administration via Teamleader : « C’est exact, mais le volet vente y est aussi intégré, de sorte que j’entretienne des relations étroites avec le client dès le début. » Après la création de l’entreprise, il y a 4 ans, il semblait que Teamleader était une sorte de rêve inaccessible : « Le secteur de la construction a dû se professionnaliser plus rapidement en raison de la crise. Nous avions déjà une forte structure, mais, fort malheureusement, une montagne de documents Excel séparés. Nous n’avions trouvé nulle part un système sur mesure. Nous trouvions toutefois des logiciels destinés aux (grandes) entreprises de construction qui cumulaient les désavantages : limitations simplistes, complexités inutiles et manque total de sex-appeal. Sans oublier des éléments dont nous n’avions cure, comme la gestion des stocks et l’administration des RH. »

Feed-back généralisé

La délivrance est arrivée en 2013 : « L’expérience de la démo était très proche de ce que nous voulions développer nous-mêmes. Un progiciel évolutif, adaptable à nos besoins, avec une marge permanente d’ajustements. Comme c’est le cas pour le lay-out des offres, point très sensible de tout marketeur qui se respecte (sourires) … C’est ainsi que nous avons conçu une superbe page de garde, que nous pouvons adapter à notre guise dans Teamleader. Et nous n’en sommes par restés à la forme : nos offres ne sont pas des listes de matériel sans âme, mais elles expliquent exactement ce que pour quoi le client paie, sans oublier les grandes lignes. » Cheyns Technics semblait être rapidement devenu un inconditionnel du bouton feed-back : « Un trait de génie ! Car nous pouvons ainsi perfectionner ensemble le système. Nous utilisons exactement la même transparence avec nos clients. »

Cela exige un petit mot d’explication : « Deux exemples. D’une part, ces mêmes clients peuvent accéder à leurs projets. Ils peuvent voir les progressions et la facturation, ou mettre à jour leurs données de contact. Teamleader affiche aussi des informations graphiques : lignes de temps, mises à jour de photos, etc. D’autre part, les clients nous donnent du feed-back via un formulaire d’évaluation. » Ruben et les siens mettent aussi la main à la pâte : « L’autoévaluation est tout aussi importante. Je pense au calcul a posteriori, qui compare les offres évaluées et les bons de travail effectifs. Pourquoi se donner toute cette peine ? Eh bien, nous avons un peu peur des surprises désagréables … Tant pour le client et pour nous-mêmes. »

Garder une vue d’ensemble

Cheyns Technics a le vent en poupe et c’est un euphémisme : « En à peine 4 ans, tant le chiffre d’affaires que le personnel ont doublé. Et pourtant, nous continuons à maîtriser l’administration sans augmentation de personnel. Grâce, entre autres, à un suivi détaillé de projet avec des jalons ou ‘milestones’ et les budgets connexes, un agenda interactif auquel toute l’équipe a accès … Un personnel et des clients satisfaits donc … Cependant, même Teamleader a des limites. J’aimerais bien avoir les factures entrantes dans le système, car je peux ainsi davantage contrôler le cashflow. » En tant qu’installateur global, Cheyns Technics a au final besoin de garder une vue d’ensemble : « Ce constat s’applique aussi à Teamleader, en tant qu’entreprise en pleine expansion. Poursuivre ses ambitions avec dynamisme, tout en continuant à se revendiquer des valeurs originales. »