Teamleader blog
Teamleader Blog Article

En visite chez The Video Factory : « Après 150 test accounts, nous en avions assez … Jusqu’à ce que je teste la démo de Teamleader. »

Robin Van Cleemput Robin Van Cleemput on 18 juil. 2014 13:07:00 in Gestion de projet

En visite chez The Video Factory : « Après 150 test accounts, nous en avions assez … Jusqu’à ce que je teste la démo de Teamleader. »

Teamleader donne la parole à ses utilisateurs : The Video Factory est championne des productions audiovisuelles de qualité tant pour la télévision que pour le monde des entreprises. 

Solide cahier des charges

Teamleader donne la parole à ses utilisateurs : autant d’entreprises qui travaillent plus efficacement grâce à une structuration accrue. The Video Factory a son siège central à Izegem et deux implantations à Sint-Niklaas et à Lanaken. Cette entreprise est championne des productions audiovisuelles de qualité tant pour la télévision que pour le monde des entreprises. Magazines pour des villes, présentations de produits ou captations d’événements : The Video Factory tourne à plein régime. Christophe Vandenbussche dirige cette entreprise créative dont il est aussi le factotum : « Je suis le premier et souvent le dernier, mais c’est dans la logique des choses (rires) … »

Il s’est aussi mis à la recherche ô combien ardue d’un meilleur système de planification : « Nous travaillons, ce qui est assez rare dans notre secteur, sur trois sites. Cela représentant un défi de taille en matière de planification de projet. Cependant, nos projets sont bien plus rapides que la plupart des systèmes. Une commande entre aujourd’hui, demain nous tournons et nous montons, et le surlendemain, nous livrons. » Entretemps, le nombre de collaborateurs n’a cessé d’évoluer : « Croyez-le ou non, mais j’ai fait certainement 150 test accounts avec d’éventuels systèmes, mais je n’ai nulle part trouvé mon bonheur. Et un développement maison revenait beaucoup trop cher. »

Archivage et centralisation

Christophe en avait perdu son latin … Jusqu’à ce qu’il arrive à Gand : « Nous étions ensemble sur l’heure de midi. Lorsque j’ai essayé la démo, je savais que cette fois était la bonne ! Teamleader faisait exactement ce que j’attendais de lui, mais donnait aussi immédiatement des possibilités supplémentaires. » Depuis lors, The Video Factory réalise ses archivages beaucoup plus efficacement : « Quand nous engageons une voix pour un spot publicitaire mis à jour, nous retirons le texte source du projet original. Et toutes les images d’archives reçoivent un numéro dans Teamleader. Nous savons aussi toujours qui a fait quoi et quand. Sans informaticiens et sans serveurs hors de prix. Ainsi, nos reporters vidéo respectent facilement leurs échéances, même sur site. »

Christophe saisit la balle au bond. Aucune marge … Et la facturation ne peut bien évidemment pas prendre de retard : « L’ancien système n’était pas mauvais. Mais Teamleader transpose aussi les offres en factures sans le moindre problème. Par ailleurs, nous connecterons sous peu l’ensemble des activités à notre progiciel de comptabilité, et peut-être aussi notre comptable (rires). » Ce faisant, il met une fois encore en évidence l’effet centralisateur de Teamleader. Ou les conséquences en matière de gain de temps : « La rapidité du travail suscite un enthousiasme général. Les adaptations de dernière minute dans l’agence s’apparentent à un jeu d’enfant. Et nous sommes avertis en cas d’urgence. »

Attentes élevées

Teamleader fait en outre office de pool de contacts : « Certaines célébrités flamandes se trouvaient jadis sur une sorte de liste de l’ancienne école. Aujourd’hui, nous mettons toutes les données dans le système, même en déplacement. » Christophe pense toutefois encore à d’autres options pour encore améliorer la convivialité : « Des couleurs supplémentaires dans la liste des tâches renforceraient encore la clarté de l’ensemble. De toute manière, si j’ai des suggestions, je me rends à Gand. Le contact y est chaleureux. Quoi qu’il en soit, mes attentes restent élevées, a fortiori après cette injection de capital. C’est une bande de jeunes loups, tout comme nous … Je ne sais pas si je peux me compter dans la meute (rires) … »