Teamleader Blog Article

En visite chez Time To Tango : « Je vais au lit le cœur tranquille. »

Robin Van Cleemput Robin Van Cleemput on 15 mai 2015 13:15:00 in Gestion de projet

En visite chez Time To Tango : « Je vais au lit le cœur tranquille. »

Le temps est venu pour un nouveau récit d'un partenaire : Time To Tango de Louvain a associé le meilleur de deux mondes. D'une part des sites Web et des applications efficaces, d'autre part des designs et des récits attirants. 

Le temps est venu pour un nouveau récit d'un partenaire : Time To Tango de Louvain a associé le meilleur de deux mondes. D'une part des sites Web et des applications efficaces, d'autre part des designs et des récits attirants. Certaines applications se basent purement sur l'automatisation, tels les services de ville en ligne. D'autres sont des sites Web peu coûteux pour les petites PME. Thomas Geeraerts, cofondateur : « Chaque activité que j'entreprends reçoit son propre Teamleader. »

Partenariat renouvelé

Thomas écrit lui-même des logiciels depuis des années. « Nous avions notre propre système de facturation, mais l'expérience de l'utilisateur était loin derrière. Et la législation évoluait sans cesse. » Était-ce le temps pour développer quelque chose de nouveau ? « À cette époque l'accent était porté sur la consultation, nous cherchions donc des solutions externes. Mais celles-ci avaient souvent des limites. Soit les clients ne recevaient pas de facture électronique soit les abonnements s'avéraient impossibles. » La percée est venue du logiciel de comptabilité : « Il devait également être renouvelé, mais cette recherche s'est avérée plus difficile. »

Complètement synchronisé

Thomas espérait un nouveau système complet. « En vain. Les abonnements étaient trop complexes et l'interaction avec les clients proche de nulle. » Après 2 ans ce fut terminé : « Teamleader a convaincu après des tests approfondis : le trafic des e-mails était personnalisé, les abonnements fonctionnaient, et il y avait une connexion avec notre nouveau logiciel de comptabilité... » Via ce lien l'ancienne facturation a été transférée : « Maintenant les deux systèmes sont synchronisés, ce qui nous évite de faire les enregistrements comptables en double. »

Questions et réponses

L'homme de Time To Tango loue le support : « Disponible jour et nuit, tout simplement excellent. Et pas seulement des réponses, mais une information en retour avec une explication et de la place pour les suggestions. » Quelques exemples concrets ? « L'importation des données par exemple, ce qui m'a épargné beaucoup de temps à taper au clavier. Ou l'ajustement des factures, de manière à servir les clients internationaux dans leur propre langue, avec un mode d'emploi supplémentaire. » Et avec un suivi positif. « Je reçois beaucoup moins de questions au sujet des factures, ce qui me donne une paix bienvenue. »

Paiements en confiance 

Et le repos physique : « Les factures correctes sont envoyées en Amérique ou au Moyen-Orient, et sont immédiatement dans les comptes. Je vais au lit le cœur tranquille. Le matin c'est également relax, je vois parfaitement qui a payé et ce qui a été pointé. » Les opérations de paiement internationales ne connaissent pas de compromis : « Avant je vérifiais une pile de lettres pour voir les paiements effectués, mais je n'en ai plus besoin. » Donc plus de Time To Tango ? « J'estime que le processus de facturation est 80 % plus rapide. Une référence absolue, avec tant de différents utilisateurs et de comptables. »

Déléguer et démontrer

En tant qu'entrepreneur vous apprenez à lâcher prise. « Depuis Teamleader j'ai lâché quelques cordes à mon arc. Quand je suis au travail, mes collaborateurs pilotent. » Comme consultant, Thomas fit des démonstrations du système. « Je cherche la meilleure solution client, pour les affaires comme pour la technique. Les motifs commerciaux ne doivent pas jouer. » Tout commence par une bonne analyse : « Tout à fait d'accord. C'est la beauté de votre système : plein d'énormes possibilités mais aucune complexité inutile. Ce dont vous avez besoin est activé. Le reste est pour plus tard. »